5 musiciennes sud-américaines à suivre

La diversité géographique de l’Amérique du sud – de ses pâturages infinis aux forêts tropicales, du Brésil à la Bolivie – se reflète dans les compositions des musiciens qu’accueille le continent (et non, on ne parle pas de Shakira). Nous avons donc sélectionné cinq artistes/compositrices/interprètes qui repoussent les limites du genre et bousculent le paysage du rap ou de l’electronica, chacune à leur manière.

1

Tei Shi 

Tei Shi (Valerie Teicher) a grandi en Argentine et en Colombie avant d’emménager au Canada, mais elle est d’origine polonaise ashkénaze. Sa perspective globale et ses racines transparaissent dans ses compositions electronica. Une énergie qu’elle tient de ses heures passées sur les dancefloors des clubs de New York ou Delhi. Son premier album, Crawl Space, est sorti le 31 mars. Tei Shi y raconte son enfance, ses insomnies et son envie de faire de la musique. Elle a également composé un morceau en espagnol, Como Si. À l’occasion de la sortie de son album, elle a justifié son choix en ces termes : « Je voulais absolument faire quelque chose en Espagnol parce que c’est une grande partie de mon identité. J’aime cette langue et c’est une manière de préserver cette part de moi. » 

tei-shi.com

2

Diamond

Basé à Rio, le trio composé d’Alice Coelho, Jeni Loyola et Mariana Alves – qu’on connaît mieux sous le nom de Pearls Negras – fait du rap dansant infusé à la baile funk qui raconte le quotidien des habitants des favelas. Après un petit passage à vide et la sortie de deux mixtapes consécutives en 2014, la petite équipe a fait un retour triomphant sur la scène l’année dernière avec Bad Girls, une version portugaise EDM de Missy Elliott (un exemple de paroles : « If you f**k up you better get out because we are in charge now”). Fantastique, en un mot.

3

Julieta Rada

La chanteuse uruguayenne – et fille du célèbre percussionniste et chanteur de renom Ruben Rada – fait de la musique à mi-chemin entre la Janet Jackson période Rhythm Nation et le funk-rock des années 1980. Avec quelques touches de Candombe (l’afro d’Uruguay). Sa pop vibrante et riche l’a propulsée au hit-parade et l’a fait remporter un Latin Grammy en 2015.

4

Zuzuka Poderosa

Métisse indonésienne et brésilienne, Poderosa fait des morceaux où s’entremêlent les sonorités hip hop et les rythmes entraînants de la baile funk. Son charisme nonchalant rappelle celui des Brésiliens CSS, Bonde Do Role ou M.I.A. Si la jeune artiste n’a pas sorti d’album depuis 2013 et Carioca Funk, elle s’est faite entendre en janvier dernier en imposant le single Pussy Control, à l’occasion de la Women's March. Chanté en Anglais et en Portugais, ce morceau écrit par l’artiste, aujourd’hui basée à Brooklyn, témoigne de son engagement dans l’émancipation des femmes.

5

Kali Uchis

Née en Colombie, élevée aux Etats-Unis, la popstar Uchis fait des ballades soul et r’n’b influencées par les notes de la bossa nova brésilienne d’Astrud Gilberto et la pop de Lily Allen. Fervente collaboratrice, elle a travaillé avec les plus grands noms de la musique actuelle : son premier Ep, Por Vida, a été en partie produit par Diplo, Tyler The Creator et Kaytranada. En 2014 déjà, elle collaborait avec Snoop Dogg pour le titre On Edge. Quant à son single Only Girl, sorti en 2016, il réunissait Vince Staples et Steve Lacy de The Internet

Cette Semaine

dans l'intimité des femmes photographes

La réalisatrice de documentaires Chelsea McMullan a suivi Harley Weir pour capturer son processus créatif : face caméra, elle nous parle de ses inspirations, sa vision de la photographie et des femmes qui l'inspirent. 

Lire la suite

en coulisses avec lucy hardcastle

Découvrez la vidéo de la réalisatrice Liza Mandelup, Making Codes, qui revient sur la genèse du projet de l'artiste numérique et directrice créative Lucy Hardcastle : Matière Sacrée. Avec la productrice acclamée Fatima Al Qadiri, l'artiste Chris Lee et une poignée d'artistes numériques à suivre absolument. 

Lire la suite

en coulisses avec la réalisatrice eva michon

L'industrie du cinéma vue par les réalisatrices qui se battent pour la diversité. 

Lire la suite

making exhibitions: behind the scenes

Découvrez les coulisses de Making Exhibitions, un film réalisé par Christine Yuan, cinéaste originaire de Los Angeles. Commencez par Just A Second, une exposition digitale commissionnée par Rebecca Lamarche-Vadel et inspirée parCHANEL Nº5 L'EAU et retrouvez de prestigieux acteurs et collectifs du monde de l’art : BUFU, Rozsa Farkas, Fatos Ustek, Angelina Dreem ou encore Yana Peel.

 

Lire la suite

rebecca lamarche-vadel présente
just a second

Rebecca Lamarche-Vadel est commissaire d’exposition au Palais de Tokyo à Paris. Elle organise des expositions à grande échelle où elle mêle installations, danse, sculpture, photographie et poésie. Pour The Fifth Sense, elle a créé une exposition numérique s’inspirant du pouvoir transformateur du parfum Nº 5 L’EAU de CHANEL

Lire la suite

le son de l’underground – rencontre avec les pionnières de la scène dance de Beyrouth

Dans ce qui était jadis un monde dominé par les hommes, la scène électro de la ville est désormais envahie par les femmes. Et c'est une très bonne nouvelle. 

Lire la suite

harriet horton, artiste taxidermiste

Fascinée par le pouvoir de subversion de la pratique taxidermiste, Harriet Horton entend bien renverser les stéréotypes qui collent à cette pratique. 

Lire la suite

nozomi iijima présente
les cinq paradoxes

Nozomi lijima, danseuse originaire d'Osaka, s'est inspirée de la complexité de CHANEL N°5 L'EAU. Son projet 5 Paradoxes, réalisé avec The Fifth Sense, en retranscrit la modernité et la sophistication atemporelles. 

Lire la suite

l’artiste jung lee fait des œuvres d'art avec vos secrets les mieux gardés

Les installations aux néons de l'artiste coréenne dévoilent les pensées qu'on tait trop souvent. Nous l'avons rencontrée pour en savoir plus sur sa démarche et son parcours. 

Lire la suite
Chargement...