black under heaven: un poème de greta bellamacina

Obsédée par l'idée de performance et la manipulation des mots", Greta Bellamacina écrit et réalise des oeuvres bouleversantes, complètement en phase avec notre époque. 

Depuis qu'elle a sorti son premier recueil de poèmes, Kaleidoscope en 2011, la poète, auteure et réalisatrice anglaise, Greta Bellamacina continue de brouiller les pistes entre les genres et les médiums qu'elle manipule comme les mots qu'elle emploie : auteure et éditrice d'un grand nombre de recueils de poésie, finaliste du prestigieux concours "Young Poet Laureate of London" en 2014, écrivain en résidence au Chateau Marmont de Los Angeles et réalisatrice de son tout premier documentaire, The Safe House: A Decline of Ideas, sorti cette année. Au-delà de sa pratique artistique, Greta est une fervente activiste qui se bat pour une éducation meilleure. Son documentaire livre sa vision du monde actuel et de l'histoire des bibliothèques à leur déclin fulgurant, qu'elle retrace à travers des séquences consacrées à la toute première bibliothèque publique d'Ecosse, construite par les mineurs locaux, et d'autres plus fictionnelles, qui tentent d'imaginer le monde sans ces temples de l'inclusion et du savoir. 

Aux côtés de son partenaire et amoureux, le poète Robert Montgomery, Greta s'est donné pour mission de revaloriser le travail des poètes, en créant New River Press, une maison d'édition qui accueille et vend les recueils de nombreux poètes contemporains et présente la collection féministe Smear : "Un livre qu'une mère serait tentée d'acheter à sa fille – un guide dénué de tout jugement pour grandir, quand on est une fille et d'où qu'on vienne. Sans privilège, sans image, juste avec des mots", explique-t-elle. Son dernier recueil, Perishing Tame, met en lumière l'opinion de l'auteure sur la féminité, la maternité et les émotions contradictoires qui en découlent. Inspirée par le mouvement surréaliste, Greta pense voit le futur de la poésie : "dans les rues et dans nos rêves. La poésie devrait s'accomplir à travers le quotidien, jusqu'à ce que le rêve et la réalité s'enjoignent et se répondent. C'est notre devoir à tous et toutes d'être plus ouverts à nos propres émotions, dans un monde où l'organisation et les faux-semblants règnent en maître. Nous sommes prêts à perdre tant de choses." 

Pour The Fifth Sense, Greta Bellamacina a imaginé un poème "Black Under Heaven". 

Black Under Heaven




everything lives unnerved

tiny cups and scissors hungover

lilies in heaven marching in glass on the table

our child arranging the sky, sleeping between the doorway

blue garments an ocean on the bedroom floor-

your scent a kind of black under heaven

all raging and soft,

breaking the tracks of summer

a chapel in the fourth wall

always lit up and nursing

i have become larger in it

a new kind of warm ash

burning up the edges

and bathing out the reality TV government

I have become more winged

we barely notice the ceiling falling onto our bed

emptying out the ariel stars

that have tracked our whole lives til now

walked with us through hysteria

and trees made into empty news

we live in one room

the BT Tower our lighthouse,

we have become two mothers

we are unearthed , dosing in the scent

that is an eternal morning.

Cette Semaine

en coulisses avec lucy hardcastle

Découvrez la vidéo de la réalisatrice Liza Mandelup, Making Codes, qui revient sur la genèse du projet de l'artiste numérique et directrice créative Lucy Hardcastle : Matière Sacrée. Avec la productrice acclamée Fatima Al Qadiri, l'artiste Chris Lee et une poignée d'artistes numériques à suivre absolument. 

Lire la suite

en coulisses avec la réalisatrice eva michon

L'industrie du cinéma vue par les réalisatrices qui se battent pour la diversité. 

Lire la suite

dans l'intimité des femmes photographes

La réalisatrice de documentaires Chelsea McMullan a suivi Harley Weir pour capturer son processus créatif : face caméra, elle nous parle de ses inspirations, sa vision de la photographie et des femmes qui l'inspirent. 

Lire la suite

making exhibitions: behind the scenes

Découvrez les coulisses de Making Exhibitions, un film réalisé par Christine Yuan, cinéaste originaire de Los Angeles. Commencez par Just A Second, une exposition digitale commissionnée par Rebecca Lamarche-Vadel et inspirée parCHANEL Nº5 L'EAU et retrouvez de prestigieux acteurs et collectifs du monde de l’art : BUFU, Rozsa Farkas, Fatos Ustek, Angelina Dreem ou encore Yana Peel.

 

Lire la suite

rebecca lamarche-vadel présente
just a second

Rebecca Lamarche-Vadel est commissaire d’exposition au Palais de Tokyo à Paris. Elle organise des expositions à grande échelle où elle mêle installations, danse, sculpture, photographie et poésie. Pour The Fifth Sense, elle a créé une exposition numérique s’inspirant du pouvoir transformateur du parfum Nº 5 L’EAU de CHANEL

Lire la suite

le son de l’underground – rencontre avec les pionnières de la scène dance de Beyrouth

Dans ce qui était jadis un monde dominé par les hommes, la scène électro de la ville est désormais envahie par les femmes. Et c'est une très bonne nouvelle. 

Lire la suite

harriet horton, artiste taxidermiste

Fascinée par le pouvoir de subversion de la pratique taxidermiste, Harriet Horton entend bien renverser les stéréotypes qui collent à cette pratique. 

Lire la suite

nozomi iijima présente
les cinq paradoxes

Nozomi lijima, danseuse originaire d'Osaka, s'est inspirée de la complexité de CHANEL N°5 L'EAU. Son projet 5 Paradoxes, réalisé avec The Fifth Sense, en retranscrit la modernité et la sophistication atemporelles. 

Lire la suite

l’artiste jung lee fait des œuvres d'art avec vos secrets les mieux gardés

Les installations aux néons de l'artiste coréenne dévoilent les pensées qu'on tait trop souvent. Nous l'avons rencontrée pour en savoir plus sur sa démarche et son parcours. 

Lire la suite
Chargement...