et l'artiste monica garza recréa la femme

Inspirée par ses racines mexicaines et coréennes, l’artiste Monica Garza peint des femmes libérées du prisme masculin, effrontées et nues. 

Les peintures de Monica Garza sont salvatrices. Les personnages féminins qui peuplent chacune de ses toiles fiers et en mouvement, ne ressemblent à aucun autre mais nous sont familiers. Née à Alamongordo dans le Nouveau Mexique, l’artiste a grandi à Warner Robins en Géorgie. C’est à l’université de Syracuse que Monica fait ses armes avant de rejoindre la CCA de San Francisco. En 2010 et son diplôme en poche, Monica se donne trois ans pour voyager et travailler à l’étranger, une expérience qui lui inspire ses futures toiles, céramiques et sculptures. Pour façonner ses sujets, Monica inscrit de vibrantes couleurs dans ses formes géométriques – une manière de rendre hommage à ses racines, son héritage culturel et la diversité du corps des femmes. 

Elle explique sa démarche en ces termes : « J’ai commencé à dessiner ces personnages féminins au collège, en m’inspirant de ce que j’étais et de ce que je connaissais. Mon enfance et le fait d’être une femme ont influencé ma vision de l’art et mon travail. J’ai été attirée par les formes géométriques en découvrant les hiéroglyphes, les arts maya et amérindiens. Ce sont des inspirations qui se ressentent dans mon travail. Même si je n’ai pas trop intellectualisé ces influences, disons qu’elles font partie de moi. Mon intérêt pour les arts anciens a beaucoup influencé la manière dont je représente la nudité, par exemple. Je n’ai jamais considéré qu’il fallait réfléchir ou repenser le nu, pour moi il est tellement omniprésent dans l’histoire de l’art. Quand je me penche sur mon travail, j’en oublie que les personnages sont nus. Mais j’admire les artistes qui représentent les femmes oisives et pleines d’insouciance que peignaient Gustave Courbet ou Artemisia Gentileschi. J’aime les aspérités du corps féminin – les cercles, rectangles, losanges. J’aime la nature et je considère que la vie est un cycle, d’où l’idée maîtresse du cercle comme forme fondatrice de l’existence. J’aime les corps qui s’entrelacent ou se touchent et ce faisant, créent d’autres formes. Et l’idée que la peinture peut les métamorphoser me plaît. 

Cette Semaine

dans l'intimité des femmes photographes

La réalisatrice de documentaires Chelsea McMullan a suivi Harley Weir pour capturer son processus créatif : face caméra, elle nous parle de ses inspirations, sa vision de la photographie et des femmes qui l'inspirent. 

Lire la suite

en coulisses avec lucy hardcastle

Découvrez la vidéo de la réalisatrice Liza Mandelup, Making Codes, qui revient sur la genèse du projet de l'artiste numérique et directrice créative Lucy Hardcastle : Matière Sacrée. Avec la productrice acclamée Fatima Al Qadiri, l'artiste Chris Lee et une poignée d'artistes numériques à suivre absolument. 

Lire la suite

en coulisses avec la réalisatrice eva michon

L'industrie du cinéma vue par les réalisatrices qui se battent pour la diversité. 

Lire la suite

making exhibitions: behind the scenes

Découvrez les coulisses de Making Exhibitions, un film réalisé par Christine Yuan, cinéaste originaire de Los Angeles. Commencez par Just A Second, une exposition digitale commissionnée par Rebecca Lamarche-Vadel et inspirée parCHANEL Nº5 L'EAU et retrouvez de prestigieux acteurs et collectifs du monde de l’art : BUFU, Rozsa Farkas, Fatos Ustek, Angelina Dreem ou encore Yana Peel.

 

Lire la suite

rebecca lamarche-vadel présente
just a second

Rebecca Lamarche-Vadel est commissaire d’exposition au Palais de Tokyo à Paris. Elle organise des expositions à grande échelle où elle mêle installations, danse, sculpture, photographie et poésie. Pour The Fifth Sense, elle a créé une exposition numérique s’inspirant du pouvoir transformateur du parfum Nº 5 L’EAU de CHANEL

Lire la suite

le son de l’underground – rencontre avec les pionnières de la scène dance de Beyrouth

Dans ce qui était jadis un monde dominé par les hommes, la scène électro de la ville est désormais envahie par les femmes. Et c'est une très bonne nouvelle. 

Lire la suite

harriet horton, artiste taxidermiste

Fascinée par le pouvoir de subversion de la pratique taxidermiste, Harriet Horton entend bien renverser les stéréotypes qui collent à cette pratique. 

Lire la suite

nozomi iijima présente
les cinq paradoxes

Nozomi lijima, danseuse originaire d'Osaka, s'est inspirée de la complexité de CHANEL N°5 L'EAU. Son projet 5 Paradoxes, réalisé avec The Fifth Sense, en retranscrit la modernité et la sophistication atemporelles. 

Lire la suite

l’artiste jung lee fait des œuvres d'art avec vos secrets les mieux gardés

Les installations aux néons de l'artiste coréenne dévoilent les pensées qu'on tait trop souvent. Nous l'avons rencontrée pour en savoir plus sur sa démarche et son parcours. 

Lire la suite
Chargement...