irène drésel : une artiste, cinq sens

Irène Drésel nous invite à découvrir son univers sonore et visuel sur fond de techno sensuelle et de paysages verdoyants.

Depuis qu'elle a troqué la frénésie parisienne contre le calme de la campagne, l'artiste plastique et sonore Irène Drésel se laisse aller à la contemplation en renouant avec ses sens. En attendant la sortie de son premier album, elle partage 5 éléments essentiels à son inspiration avec nous.

1

Je laisse la musique venir de l'intérieur

Lorsque je peins ou photographie, je me saisis d’une réalité qui m’attire et me repousse en même temps. Dans ce cas précis je fais appel à mon 6 ème sens. Cette contradiction est devenue le moteur de mon travail. En ce qui concerne la musique, je compose mes morceaux avec les yeux fermés. 

2

Quand mes oreilles ne veulent plus rien entendre, je me retire dans ma véranda, calme et ensoleillée

L’extérieur, bien plus que de m’inspirer, m’aide surtout à faire le vide, à me régénérer, à oublier les sonorités électroniques pour mieux les retrouver.

3

Mon titre, Lutka porte un parfum à la fois de fleurs et de bois

Le clip de ce morceau, réalisé par Flokim Lucas, est cadencé par des animations d’éclosions de lys et de roses. Lors de mon live au Silencio, j’ai donc tenu à faire recouvrir le set de fleurs, en harmonie avec cet univers. Ainsi j’ai collaboré avec la styliste florale Amy Humphreys qui a réalisé une composition sur mesure absolument magnifique. J’ai eu la véritable sensation d’être dans un jardin de fleurs !

4

J'aime l'idée que les gens se serrent dans les bras en écoutant ma musique

La musique nous fait danser de l’intérieur et réveille nos émotions. De mon côté, je peux me mettre à gigoter sur n’importe quoi, à n’importe quelle heure. Je n'ai aucune limite dans ce domaine, ça peut aller du jingle publicitaire à la musique classique en passant par le rap ou la plus grosse des technos. Mais j'ai mon propre style… Disons que ça ressemble à une danse du ventre…mais sans le ventre. Une danse qu'il m'arrive de faire sur scène ;)

5

Maria Callas aurait été la convive idéale pour un dîner aux chandelles

Je lui aurais demandé de me chanter a cappella « O mio babbino caro » entre le fromage et le dessert.

@irènedrésel

Cette Semaine

dans l'intimité des femmes photographes

La réalisatrice de documentaires Chelsea McMullan a suivi Harley Weir pour capturer son processus créatif : face caméra, elle nous parle de ses inspirations, sa vision de la photographie et des femmes qui l'inspirent. 

Lire la suite

en coulisses avec lucy hardcastle

Découvrez la vidéo de la réalisatrice Liza Mandelup, Making Codes, qui revient sur la genèse du projet de l'artiste numérique et directrice créative Lucy Hardcastle : Matière Sacrée. Avec la productrice acclamée Fatima Al Qadiri, l'artiste Chris Lee et une poignée d'artistes numériques à suivre absolument. 

Lire la suite

en coulisses avec la réalisatrice eva michon

L'industrie du cinéma vue par les réalisatrices qui se battent pour la diversité. 

Lire la suite

making exhibitions: behind the scenes

Découvrez les coulisses de Making Exhibitions, un film réalisé par Christine Yuan, cinéaste originaire de Los Angeles. Commencez par Just A Second, une exposition digitale commissionnée par Rebecca Lamarche-Vadel et inspirée parCHANEL Nº5 L'EAU et retrouvez de prestigieux acteurs et collectifs du monde de l’art : BUFU, Rozsa Farkas, Fatos Ustek, Angelina Dreem ou encore Yana Peel.

 

Lire la suite

rebecca lamarche-vadel présente
just a second

Rebecca Lamarche-Vadel est commissaire d’exposition au Palais de Tokyo à Paris. Elle organise des expositions à grande échelle où elle mêle installations, danse, sculpture, photographie et poésie. Pour The Fifth Sense, elle a créé une exposition numérique s’inspirant du pouvoir transformateur du parfum Nº 5 L’EAU de CHANEL

Lire la suite

le son de l’underground – rencontre avec les pionnières de la scène dance de Beyrouth

Dans ce qui était jadis un monde dominé par les hommes, la scène électro de la ville est désormais envahie par les femmes. Et c'est une très bonne nouvelle. 

Lire la suite

harriet horton, artiste taxidermiste

Fascinée par le pouvoir de subversion de la pratique taxidermiste, Harriet Horton entend bien renverser les stéréotypes qui collent à cette pratique. 

Lire la suite

nozomi iijima présente
les cinq paradoxes

Nozomi lijima, danseuse originaire d'Osaka, s'est inspirée de la complexité de CHANEL N°5 L'EAU. Son projet 5 Paradoxes, réalisé avec The Fifth Sense, en retranscrit la modernité et la sophistication atemporelles. 

Lire la suite

l’artiste jung lee fait des œuvres d'art avec vos secrets les mieux gardés

Les installations aux néons de l'artiste coréenne dévoilent les pensées qu'on tait trop souvent. Nous l'avons rencontrée pour en savoir plus sur sa démarche et son parcours. 

Lire la suite
Chargement...