les cinq inspirations de zohra opoku, artiste

L'artiste originaire du Ghana nous invite à découvrir son univers artistique et spirituel. 

L'artiste germano-ghanéenne Zohra Opoku vit et travaille à Accra. En renouant avec les techniques photographiques traditionnelles (le cyanotype, le procédé Van Dyke) et en entremêlant les médiums  (l'installation, la performance et la photographie), Zohra explore la mode à travers les prismes socio-culturel, identitaire et psychologique. Issue d'une formation en mode et en photographie, l'artiste s'inspire de l'histoire de l'Afrique de l'ouest dont elle retranscrit les multiples facettes. 

1

Mon plus vieux souvenir lié à l'art remonte à mes deux ans. Ma mère m'avait emmené voir l'exposition d'un ami qui se tenait en extérieur, dans un jardin. 

Je me rappelle de cet instant où j'y suis entrée, où j'ai été confrontée à un univers à la fois étrange et familier. Je me souviens de l'atelier où j'ai déambulé à travers les toiles, humant l'odeur de la peinture et de la terre. Ma mère était choquée que je m'en souvienne adulte et puisse lister autant de détails de cet événement. J'ai commencé à pratiquer dès mes 12 ans. J'ai grandi en Allemagne de l'est et la mode de l'époque était très morose. Je me suis donc mise à dessiner mes propres tenues. Rivaliser d'originalité vestimentaire était le seul moyen d'échapper à la réalité de la RDA. 

2

Vivre et travailler au Ghana me permet de profiter de chaque instant, de mesurer l'importance des ressources naturelles, faire avec et improviser. 

Il existe des milliers de manières de s'exprimer à travers un médium. Je suis capable de m'adapter à tout et ma pratique a tout à voir avec le hasard. Je pense que le Ghana me permet d'être plus concentrée, sur les énergies naturelles par exemple. Elles m'aident à me reconnecter avec moi-même et à me plonger dans mon travail. 

3

L'odeur de musc mélangée à celle du tabac froid est mon odeur préférée 

Elle me ramène à l'enfance, quand ma tante et son amoureux venaient nous rendre visite d'Allemagne de l'ouest. Elle portait une essence de musc et l'odeur des cigarettes emplissait la cuisine à chaque fois qu'ils étaient à la maison. C'était la seule pièce où ils avaient le droit de fumer. J'ai retrouvé ce mélange olfactif plus tard dans ma vie. C'est ma madeleine de proust. Elle me rappelle les belles énergies, les conversations animées, les  mélodies jouées au piano, les chansons... La maison était pleine de vie. 

4

Je suis très heureuse d'avoir intégré ce nouvel atelier à Accra. Il m'aide à garder le rythme et à rester productive. 

J'aime pouvoir basculer d'un médium à l'autre, travailler sur une installation en bois, une image, une installation en même temps. Mon atelier est tout près d'une forêt qui appartient au Jardin Botanique de l'université Legon. C'est le cadre idéal pour réaliser mes portraits, tôt dans la matinée. Quand la lumière devient trop forte, je me retire à l'ombre et continue de travailler sur mes installations en bois. 

5

Ma grand-mère est la personne qui m'apaise et me transporte dans un autre espace-temps 

C'est la plus vieille personne de notre famille et elle a beaucoup d'histoires à raconter. Elle m'aide à entrer en contact avec mon grand-père, décédé quand j'avais tout juste deux ans. Je suis fière de l'avoir à mes côtés. J'aime son amour des choses simples, sa joie d'avoir de quoi manger sur sa table. Elle est sept fois arrière-grand-mère et je ne suis pas sûre que j'arriverai jusque là !

Cette Semaine

dans l'intimité des femmes photographes

La réalisatrice de documentaires Chelsea McMullan a suivi Harley Weir pour capturer son processus créatif : face caméra, elle nous parle de ses inspirations, sa vision de la photographie et des femmes qui l'inspirent. 

Lire la suite

en coulisses avec lucy hardcastle

Découvrez la vidéo de la réalisatrice Liza Mandelup, Making Codes, qui revient sur la genèse du projet de l'artiste numérique et directrice créative Lucy Hardcastle : Matière Sacrée. Avec la productrice acclamée Fatima Al Qadiri, l'artiste Chris Lee et une poignée d'artistes numériques à suivre absolument. 

Lire la suite

en coulisses avec la réalisatrice eva michon

L'industrie du cinéma vue par les réalisatrices qui se battent pour la diversité. 

Lire la suite

making exhibitions: behind the scenes

Découvrez les coulisses de Making Exhibitions, un film réalisé par Christine Yuan, cinéaste originaire de Los Angeles. Commencez par Just A Second, une exposition digitale commissionnée par Rebecca Lamarche-Vadel et inspirée parCHANEL Nº5 L'EAU et retrouvez de prestigieux acteurs et collectifs du monde de l’art : BUFU, Rozsa Farkas, Fatos Ustek, Angelina Dreem ou encore Yana Peel.

 

Lire la suite

rebecca lamarche-vadel présente
just a second

Rebecca Lamarche-Vadel est commissaire d’exposition au Palais de Tokyo à Paris. Elle organise des expositions à grande échelle où elle mêle installations, danse, sculpture, photographie et poésie. Pour The Fifth Sense, elle a créé une exposition numérique s’inspirant du pouvoir transformateur du parfum Nº 5 L’EAU de CHANEL

Lire la suite

le son de l’underground – rencontre avec les pionnières de la scène dance de Beyrouth

Dans ce qui était jadis un monde dominé par les hommes, la scène électro de la ville est désormais envahie par les femmes. Et c'est une très bonne nouvelle. 

Lire la suite

harriet horton, artiste taxidermiste

Fascinée par le pouvoir de subversion de la pratique taxidermiste, Harriet Horton entend bien renverser les stéréotypes qui collent à cette pratique. 

Lire la suite

nozomi iijima présente
les cinq paradoxes

Nozomi lijima, danseuse originaire d'Osaka, s'est inspirée de la complexité de CHANEL N°5 L'EAU. Son projet 5 Paradoxes, réalisé avec The Fifth Sense, en retranscrit la modernité et la sophistication atemporelles. 

Lire la suite

l’artiste jung lee fait des œuvres d'art avec vos secrets les mieux gardés

Les installations aux néons de l'artiste coréenne dévoilent les pensées qu'on tait trop souvent. Nous l'avons rencontrée pour en savoir plus sur sa démarche et son parcours. 

Lire la suite
Chargement...